Naïel Work in Progress

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

seul-e , toutes les routes sont semblables...

19/02 /2010 Villeneuve les Maguelones 1


Nous le savons depuis tout-e-s petit-e-s , nous naissons vivons ou pas, et mourrons seul-e-s...Nous l'avons intégré , pensé et traduit dans nos actes quotidiens, dans nos relations aux autres...Nous sommes autonomes, souhaitons garder et poursuivre notre chemin personnel (cela n'est pas négociable) et ne voulons surtout dépendre de personne...tracer sa route , vivre des amours gérés avec notre intellect surinvesti pour ne pas tomber quand cela se termine, pour ne pas se retrouver en miettes , pour ne pas se retrouver dans le vide si un jour une relation se termine...


Cette pensée anti couple normé, anti symbiose, ne vient pas de notre seul intellect...Elle vient de nos blessures passées, de toute l'amitié ou l'amour qu'on a pu donner et recevoir, de tout ce en quoi on a cru qui nous paraissait si fort et qui un jour a lâchement disparu...Parce qu'on pense malheureusement par analogie, on pense que tout-e-s mettent la même chose sous le terme amitié, que c'est aussi fort des deux côtés, que c'est quasi indestructible...il en va de même pour les relations amoureuses, sauf qu'elles font intervenir en plus le facteur corps...

Cette pensée analogique nous rend chaque rencontre unique et forte, et bien qu'illusoire nous donne l'espoir, la confiance en un autre monde , en des rencontres magiques, et aussi un peu de confiance en nous...

Quand on la rejette parce que complètement irréaliste, parce qu'illusoire, parce que de blessures en blessures, de chutes en chutes, parce que la lucidité ne se choisit pas, elle s'impose à nous un jour et qu'on prefere être lucide que se leurrer,...On de vient juste des Adultes qui ne rêvent plus, qui jettent un regard froid et distant sur toute chose , où il n'y a plus d'espoir ni de desespoir, la vie passe comme un electrocardiogramme plat...nous qui étions des doux reveur-e-s, des toujours prêts à tout recommencer , des champion-ne-s de l'évasion par l'imaginaire, nous avons alors perdu cette partie de nous mêmes...


Dans cette perte de nous mêmes nous avons perdu aussi dans le monde reel ce qui était le plus important pour nous...nous avons laissé la pensée diriger nos emotions, notre passion, notre amour...et de négociations en négociations, nous nous sommes noyé-e-s dans une goutte d'eau...au lieu de jute vivre ce que notre coeur nous battait en rythme...


Et même avec cette pensée lucide en permanence, il reste une partie de nous qui espere re- croire, redonner sa confiance, retrouver ce qu'on a perdu , ceuxlles qui sont parti-e-s de guerre lasse, à tellement y croire et à ne plus nous croire...

Alors effectivement peut-être qu' "Aimer" est un leurre, une illusion, qu'on ne saura jamais ce que l'autre met derrière ces mots , que nos vecus et ressentis sont différends et qu'on ne pourra jamais acceder au ressenti de l'autre, mais est ce si important..? Peut être est ce juste le plus beau cadeau quI existe que de  vivre cette illusion et de redevenir les douc-e-s rêveus-e-s que nous étions?


Je hais ma lucidité et mon intellect...ils me condamnent  à une solitude que je ne souhaite plus, ils me font merder mes relations les plus importantes...Nous ne sommes que des êtrEs humains qui avons besoin de donner et de recevoir, de partager, de vivre avec notre coeur quoiqu'il advienne après, ...moi j'ai rencontré mon rêve ; il est parti ...Depuis il hante mes journées et mes nuits interminables, et je ne rêve plus...

Naïel

Auteur: Naïel

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

aucune annexe



À voir également

WEB_RAIN_dayes.jpg

Rain Do(ay)ve

Rain Do(ay)ve...

Lire la suite

LE_telephone_pourra_sonner.jpg

Le téléphone pourra sonner

Le téléphone pourra sonner......

Lire la suite