Naïel Work in Progress

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

le 8 mars la journée de la Fâm originelle

Le 8 mars : la journée de la Fâm originelle....

WEB_journee_de_la_fam.jpg
WEB_jour_nee_de_la_fam_2.jpgJe ne souhaitais pas écrire longuement sur le sujet car cela fait plus de 15 ans qu' un certain féminisme (dit vrai) dure! 
Je réagis juste à cet appel unitaire à Marseille, avec un consensus à minima ( dixit le planning familial) qui prétend lutter pour les droits de toutes les mEufs du monde entier (rien que cela!).

"Mais aujourd’hui cette égalité est loin d’être effective dans une société qui 
reste encore dominée par le système patriarcal."
Alors là, ça me fait carrément hurler qu'on ne parle que de système patriarcal.
 S'il y a bien un seul et même régime politique qui est à la base des oppressions comme le sexisme, l'homophobie, la lesbophobie , la QUEERPHOBIE et la TRANSPHOBIE, c'est bien celui de l'hétéropatriarcat, ou hétérosexisme, et non seulement du patriarcat. C'est bien parce que ce régime politique a instauré (en l'invisibilisant) l'hétérosexualité comme fait de nature ; et non comme une construction historique et donc politique , avec ses deux sexes / deux genres/ une sexualité obligatoire et deux classes de sexe  afin d' assurer la domination de l'une sur l'autre et d'assigner la classe des mEufs à la reproduction et à tout un tas d'autres choses ; que tout ce qui peut être renvoyé à féminin ( la folle; les trans, toutes les figures abjectes du genre) est soumis à des oppressions qui ne sont pas similaires mais qui ont la même origine...
Ne pas nommer la norme et ce qu'elle fait est une aberration/ une négation d'un régime dominant, dans les luttes féministes , qui on le sait, n'ont  pas été accueillantes pour les lesbiennes il y a quelques années encore...

"Ces forces réactionnaires prônent la « complémentarité des 
sexes » en vertu d'un supposé ordre naturel. "
Et vous , vous prônez quoi? Certes peut-être pas la complémentarité des sexes ( et encore) mais la vérité du sexe dit "biologique". D'où sort ce sexe biologique si ce n'est du même ordre naturel que celui auquel vous vous opposez! Vous avez sans doute jeté aux oubliettes les travaux des féministes qui ont bien, avant que certainEs se servent des identités trans et intersexes, mis à jour toute la construction historique et politique du concept de sexe... En excluant les Meufs trans des revendications comme le droit à disposer de son corps, que faites-vous , à part réifier ce pseudo-ordre naturel des choses...? Matérialistes quand ça vous arrange et essentialistes quand quelque chose vous dérange?

Bref , je ne vais pas analyser ligne par ligne quand il suffit de lire 4 lignes pour que votre virevolte essentialiste soit visible, mais comment peut-on prétendre lutter "pour les droits de toutes les femmes" quand on exclue des revendications:
- les trans
- les intersexes
- les putes 
- les mEufs voilées...

En ce qui concerne les mEufs voilé.es : comment peut-on être féministE et renvoyer au privé (où se passent 90% des violences) des mEufs sous prétexte qu'elles sont aliéné.es, victimes et surtout qu'elles portent le symbole ultime de l'oppression masculine: le voile. Symbole importé d'autres espaces/temps, ne vous êtes vous jamais posé.es la question de savoir si :
- vous étiez légitimes à parler à leur place
- vous étiez légitimes à dire qui est féministe et qui ne l'est pas
- vous n'étiez vous-mêmes pas pris.es dans des intersectionnalités où vous pouvez à un moment faire partie de oppressé.es et à un autre faire partie des oppresseurEs?
- vous n'aviez pas complètement oublié/ nié le contexte post-colonial et l'instrumentalisation d'un certain féminisme à des fins  racistes
Si tout simplement vous n'aviez pas oublié les  premiers slogans des féminismes : "Ne me libère pas, je m'en charge!" et "Nos corps nous appartiennent" ; si tout simplement vous n’étiez pas tombé.es dans un universalisme où vous vous sentez le droit et avez le pouvoir de dire à toutes les mEufs quelque soit le contexte comment et pourquoi VOUS allez les libérer?

En ce qui concerne les trans et les intersexes :
Justement sur l’ordre naturel des choses que vous combattez , un peu mais pas trop, quand même puisque:
- le droit à disposer de son corps, uniquement pour les mEufs cis, invisibilisation totale des trans et des intersexes!
- les luttes pour l'IVG me concernent comme elles concernent beaucoup de personnes trans , intersexes, genderqueer et féministes, par contre la stérilisation des trans, les mutilations sur les nouveLLEs-né.es intersexes qui ont comme point commun d'être le pendant du même système politique, non cela ne vous concerne pas...
- que vous ayez et êtes toujours soumis.es au même régime biopolitique que nouEs ne semble pas converger dans vos neurones
- super vous lutter contre le sexisme te la lesbophobie.....Donc bien sûr la QUEERPHOBIE , la TRANSPHOBIE n’existent pas et ne sont  pas des luttes qui concerne les mEufs...

En ce qui concerne les putEs, je vais être brèvE:
Entre votre morale à deux balles, le fait que vous pensiez que vendre un service sexuel c'est vendre son corps (perso je fais la putE pour l'état ( je lui vends ma force de travail),  sans nier la réalité du proxénétisme et de la traite de certains corps ; et encore et toujours parfois faire preuve de pragmatisme : c'est-à-dire, comment peut-on être féministe et stigmatiser encore plus , précariser encore plus et  exposer  les putEs à encore plus de violences ? 

Je vais m'arrêter là, parce que cela fait des années que cette journée et les non-débats entre féministes m'énervent mais surtout m'attristent...
D'autres ont largement écrit et beaucoup mieux que moi sur ces trois sujets qui divisent : le voile, les trans et les intersexes, les putEs...
Pour terminer, cette journée ( les violences et les inégalités c'est 365 J/an), n'est pas une journée de visibilisation des luttes pour les droits de TOUTES les MEUFS, puisque certainEs à priori sont des mEufs de seconde zone, des sous-mEufs....Comment peut-on appartenir à une classe de -sous- et recréer ces divisions de légitimité au sein même des mouvements?  
Les divisons et les consensus à minima ( pratiques étatiques) ne donneront des droits que pour les moins précairEs et jetteront les autres dans une plus grande précarité....
Ah , oui , d'où je parle , d'une place de personne qui a quitté la classe des mEufs ( mais je l'avais déjà quittée en étant lesbienne puis gouinE), mais qui n'a pas rejoint celle des mecs... en étant un devenir genderqueer et trans, qui est blanche, de classe moyenne, dans les marges de la validité, ...



Naïel

Auteur: Naïel

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés


aucune annexe



À voir également

_DSC1274.jpg

18 ème Existrans 2014

Existrans 2014 le 18/10/2014, Paris ( la 18ème) D'autres photos ici:...

Lire la suite

10204415439776235.jpg

FTPG et vegans in LGBT Pride Marseille 2014

FTPG et vegans in LGBT Pride Marseille 2014...

Lire la suite