Naïel Work in Progress

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

"Monstrous Bodies or Don’t call me straight" Avril 2015

"Monstrous Bodies or Don’t call me straight" Avril 2015

WORK IN PROGRESS ( texte à terminer)

Cette série parle de la monstruosité des corps par rapport aux normes de genre binaires et

vient percuter le concept de "différence des sexes" construit historiquement. la monstruosité des corps trans, genderqueer représente un impensé impensable quiva en retour produire des corps et des personnes lus comme monstrueux.

Comment se réapproprier cette monstruosité normative et en faire une "fierté"?

 Ici il n'y a pas de spectaculaire , ni d'organes génitaux montrés, rien qui ne reproduise la transphobie d’état et psychiatrico-juridique, pas plus que ce que souhaite le monde de L'Art avec sa fascination et son exotisation des corps trans, intersexes sans jamais relayer les paroles des personnes concernées.

Tout le monde peut travailler sur le genre, mais quand ce travail vient servir les carrières de certain.es artistes sans que ceulles-ci ne se soucient le moins du monde que ce sont des vies réelles de personnes qu'ellesviennent représenter et participent de ce fait à une politique transphobe, queerphobe tout en se félicitant d'être subversif, qui sert l'Art?

WEB_MONSTROUS_BODIES_WEB.jpg

Naïel

Auteur: Naïel

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

aucune annexe



À voir également

WEB_OMIS_ESSAI_5.jpg

Cis hétéropatriarcat, je te vomis

Cis hétéropatriarcat, je te vomis...

Lire la suite

WEB_DSC3387.jpg

L'origine du queer

L'origine du queer...

Lire la suite