Mot-clé - errances

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi, octobre 14 2013

Bribes de banlieue 2

Bribes de banlieue 2

WEB_BRIBES_BANLIEUE_2.jpg

samedi, avril 24 2010

série No fUtuRe 6

série No fUtuRe 6

lundi, mars 8 2010

série No FuTurE 5

 

série No FuTurE 5:Marseille

texte à venir

jeudi, mars 4 2010

Serie No FuturE 4

Serie No FuturE 4

Serie No FuturE 3

 

 

Serie No FuturE 3

Les Saintes 22/02/2010

Texte à venir

mercredi, février 24 2010

Série No FuturE 2 Stes Maries De la mer

 

 

 

Stes Maries De la mer 23 FEV 2010

 

 

Je suis parti-e aux saintes chercher les traces de nous. Je n'ai trouvé que la pluie , le vent,  le froid, une ville désertique...pas de traces d'un nous..Les saisons , de leurs couleurs monotones, identiques année après année , ne pevent témoigner d'une passion balayée par les vents des angoisses, la pluie de nos larmes versées de souffrance, de nos momens de folie oubliés à tout jamais ....De tout celà il ne reste rien , pas même un grain de sable dans la multitude des grains de nous que nous avons éparpillés...

Des bouts de nous écartelés sur des roues crevées, sur des routes qui brûlent , la guarrigue jour après jour, c'était ça nous...les brûlures d'une passion sans répit qui déssèchent nos corps, nos coeurs, nos âmes...La guarrigue en plein hiver, avec mes angoisses, tes attentes, sans délai, sans pluie pour nous apaiser, sans mistral pour nous rafraichir ou nous rendre plus fol-l-e-s...

 

La morsure de ces amourEs , ce ne sont pas des empreintes qu'elle laisse, ce sont des plaies 

béantes ouvertes aux vents et marées, au mistral et à la guarrigue, au plat pays avec ces pluies et le gris de ses aubes...

Des plaies que le sel des salins attise , creuse, jour après jour ...

Des plaies qui nous rappellent que ce qui s'est passé est unique et si banal au regard de l'univers, qui nous martèlent le coeur à vif du souvenir de ce qu'on a perdiu à jamais, de  ces grains qu'on ne retrouvera jamais, de ces brûlures qu'aucune douceur ne pourra apaiser, de nos tourments qui continueront d'agiter d'insomnies nos heures jusqu'à la fin de nos jours...

 

Le vent des regrets vient envahir nos plaies des grains de sable qui ne sont pas nôtres, la brise matinale nous souffle que nous ne sommes pas allé-es- jusqu'au bout...Le soleil incruste les rides de ces regrets sur notre peau, dans nos tripes, le soleil qui réchauffe et brûle tout sur son passage , jusqu'aux bouts de nous non achevés...

 

Des plaies , les regrets du vent, des grains de  sable, les brulûres du  soleil, la pluie, et nos amourEs non terminéEs éparpilléEs dans les guarrigues de mon coeur désseché.

 

lundi, février 22 2010

série No FuTurE 1

série No FuTurE 1