mercredi, février 24 2010

Série No FuturE 2 Stes Maries De la mer

 

 

 

Stes Maries De la mer 23 FEV 2010

 

 

Je suis parti-e aux saintes chercher les traces de nous. Je n'ai trouvé que la pluie , le vent,  le froid, une ville désertique...pas de traces d'un nous..Les saisons , de leurs couleurs monotones, identiques année après année , ne pevent témoigner d'une passion balayée par les vents des angoisses, la pluie de nos larmes versées de souffrance, de nos momens de folie oubliés à tout jamais ....De tout celà il ne reste rien , pas même un grain de sable dans la multitude des grains de nous que nous avons éparpillés...

Des bouts de nous écartelés sur des roues crevées, sur des routes qui brûlent , la guarrigue jour après jour, c'était ça nous...les brûlures d'une passion sans répit qui déssèchent nos corps, nos coeurs, nos âmes...La guarrigue en plein hiver, avec mes angoisses, tes attentes, sans délai, sans pluie pour nous apaiser, sans mistral pour nous rafraichir ou nous rendre plus fol-l-e-s...

 

La morsure de ces amourEs , ce ne sont pas des empreintes qu'elle laisse, ce sont des plaies 

béantes ouvertes aux vents et marées, au mistral et à la guarrigue, au plat pays avec ces pluies et le gris de ses aubes...

Des plaies que le sel des salins attise , creuse, jour après jour ...

Des plaies qui nous rappellent que ce qui s'est passé est unique et si banal au regard de l'univers, qui nous martèlent le coeur à vif du souvenir de ce qu'on a perdiu à jamais, de  ces grains qu'on ne retrouvera jamais, de ces brûlures qu'aucune douceur ne pourra apaiser, de nos tourments qui continueront d'agiter d'insomnies nos heures jusqu'à la fin de nos jours...

 

Le vent des regrets vient envahir nos plaies des grains de sable qui ne sont pas nôtres, la brise matinale nous souffle que nous ne sommes pas allé-es- jusqu'au bout...Le soleil incruste les rides de ces regrets sur notre peau, dans nos tripes, le soleil qui réchauffe et brûle tout sur son passage , jusqu'aux bouts de nous non achevés...

 

Des plaies , les regrets du vent, des grains de  sable, les brulûres du  soleil, la pluie, et nos amourEs non terminéEs éparpilléEs dans les guarrigues de mon coeur désseché.

 

dimanche, février 21 2010

seul-e , toutes les routes sont semblables...

19/02 /2010 Villeneuve les Maguelones 1


Nous le savons depuis tout-e-s petit-e-s , nous naissons vivons ou pas, et mourrons seul-e-s...Nous l'avons intégré , pensé et traduit dans nos actes quotidiens, dans nos relations aux autres...Nous sommes autonomes, souhaitons garder et poursuivre notre chemin personnel (cela n'est pas négociable) et ne voulons surtout dépendre de personne...tracer sa route , vivre des amours gérés avec notre intellect surinvesti pour ne pas tomber quand cela se termine, pour ne pas se retrouver en miettes , pour ne pas se retrouver dans le vide si un jour une relation se termine...


Cette pensée anti couple normé, anti symbiose, ne vient pas de notre seul intellect...Elle vient de nos blessures passées, de toute l'amitié ou l'amour qu'on a pu donner et recevoir, de tout ce en quoi on a cru qui nous paraissait si fort et qui un jour a lâchement disparu...Parce qu'on pense malheureusement par analogie, on pense que tout-e-s mettent la même chose sous le terme amitié, que c'est aussi fort des deux côtés, que c'est quasi indestructible...il en va de même pour les relations amoureuses, sauf qu'elles font intervenir en plus le facteur corps...

Cette pensée analogique nous rend chaque rencontre unique et forte, et bien qu'illusoire nous donne l'espoir, la confiance en un autre monde , en des rencontres magiques, et aussi un peu de confiance en nous...

Quand on la rejette parce que complètement irréaliste, parce qu'illusoire, parce que de blessures en blessures, de chutes en chutes, parce que la lucidité ne se choisit pas, elle s'impose à nous un jour et qu'on prefere être lucide que se leurrer,...On de vient juste des Adultes qui ne rêvent plus, qui jettent un regard froid et distant sur toute chose , où il n'y a plus d'espoir ni de desespoir, la vie passe comme un electrocardiogramme plat...nous qui étions des doux reveur-e-s, des toujours prêts à tout recommencer , des champion-ne-s de l'évasion par l'imaginaire, nous avons alors perdu cette partie de nous mêmes...


Dans cette perte de nous mêmes nous avons perdu aussi dans le monde reel ce qui était le plus important pour nous...nous avons laissé la pensée diriger nos emotions, notre passion, notre amour...et de négociations en négociations, nous nous sommes noyé-e-s dans une goutte d'eau...au lieu de jute vivre ce que notre coeur nous battait en rythme...


Et même avec cette pensée lucide en permanence, il reste une partie de nous qui espere re- croire, redonner sa confiance, retrouver ce qu'on a perdu , ceuxlles qui sont parti-e-s de guerre lasse, à tellement y croire et à ne plus nous croire...

Alors effectivement peut-être qu' "Aimer" est un leurre, une illusion, qu'on ne saura jamais ce que l'autre met derrière ces mots , que nos vecus et ressentis sont différends et qu'on ne pourra jamais acceder au ressenti de l'autre, mais est ce si important..? Peut être est ce juste le plus beau cadeau quI existe que de  vivre cette illusion et de redevenir les douc-e-s rêveus-e-s que nous étions?


Je hais ma lucidité et mon intellect...ils me condamnent  à une solitude que je ne souhaite plus, ils me font merder mes relations les plus importantes...Nous ne sommes que des êtrEs humains qui avons besoin de donner et de recevoir, de partager, de vivre avec notre coeur quoiqu'il advienne après, ...moi j'ai rencontré mon rêve ; il est parti ...Depuis il hante mes journées et mes nuits interminables, et je ne rêve plus...

jeudi, février 18 2010

snow still!!

Snow ever and ever..

mardi, février 16 2010

On the road...without end...suite 1

Petit arrêt après le viaduc de Millau

On the road...without end...

Etape 2: Clermont ferrant--> Gignac

départ  tranquille après un bon jour de repos à CF, étant donné l'état des routes samedi matin!!! merci meteofrance d'avoir levé l'alerte orange alors que les routes etaient plus qu'enneigées!!!

Enfin, deuxième partie de route plus tranquille car autoroute tout le temps, paysages étonnants, passage dans le cantal et la lozere, au moins 30 cm de neige, un blanc "immaculé" et un silence qui vous enveloppe...space sensations...

mercredi, février 3 2010

new blog, demenagement, archivage etc...

new blog, demenagement, archivage etc...




I'm always Here or Here...

Si vous passez par mon blog de temps en temps ,vous n'avez pas manqué de remarquer le bazar et les remue ménages incessants!

L'année dernière j'avais fermé PicturesFromNowhere, the first, j'étais passéE chez Gandi qui proposait un blog gratuit propulsé par Dotclear2 sauf que:

-Dotclear2 sans aucune possibilité d'installer des extensions, des plug in, des themes differents, qui de surcroit rame, ça ne done pas envie d'écrire ni de poster des photos ou travaux divers.

- PicturesFromNowhere, mélange de photos, de journal intime, de fantasmes...était un peu ma mémoire personnelle , c'est pour cela qu'il sera progressivement remis sur ce blog...

Bon , je n'ai pas fait tout celà toutE seulE, j'ai la chance d'avoir jusqu'à fin juin unE colocatairE geek ,0july0

http://www.no-life.info/blog/

qui m'a tout bien fait migrer chez Ouvaton qui heberge dejà mon site ( qui verra un jour, le jour!)...Un grand merci à elLE car je n'aurai jamais pu le faire seulE, et si vous avez remarqué ben l'ancienne adresse est toujours valable mais elle se transforme toute seule dans la barre du navigateur...Magie pour moi donc si vous voulez aller directement à l'adresse du nouveau Workinprogress c'est là:

http://blog.naiel.net/

tout en sachant que l'ancienne vous redirige directement sur celle citée ci dessus:
http://naiel-workinprogress.naiel.net/

voilà pour les petites explications, et si j'arrive à gagner ma course contre le temps, ce blog devrait fonctionner tous les jours des que l'architecture sera refaite, ce que je suis en train de faire avec le theme Jackson, un peu longuet mais necessaire...
Il y a encore des billets à refaire, car les images ne s'affichent plus, les galeries ne fonctionnent pas encore...wait..wait...

Et puis comme on ne demenage pas seulement virtuellement , en tout cas c'est ce qi se passe chez moi depuis juillet2008, fin juin je quitterai definitivement Paris pour la region de Montpellier ou de Toulouse. Un peu beaucoup fatiguéE de tous ces changement ces deux dernières années, le premier déménagement était une histoire d'amour où l'on s'est juste ratéEs et qui continue à fracasser mon coeur, le deuxième était la solution pour survivre, et celui là peut être clôturera ce cycle infernal et me permettra de faire pause.
Donc ce n'est pas encore dans les 6 prochains mois que je vais pouvoir faire beaucoup de photos, ni de projets, pas d etemps physique, pas d'espace dans ma tête pour les penser...

voili, donc , mi février départ avec la kangoo on the south road, Clermont-ferrant--> Toulouse--> Montellier-->???---> Paris...
Mi avril, rebelote , et le plus compliqué va surement être de trouver une location en étant à la fois à Paris en juin et dans le sud...à suivre...Acheter s'est imposé à moi, mais cela serait complètement crétin de le faire à l'aveuglette sans connaitre les regions...La raison me dit Toulouse car , plus grand, plus de personnes , plus de milieu et d'initiatives avec ses avantages et ses inconvenients, mais allez savoir pourquoi, mon coeur me dit plutôt region de Montpellier, de toute façon plus de ville pour moi, trop usant et stressant, mais pas trop loin quand même, cela doit avoir un rapport avec la mer et d'autres choses qui me travaillent...enfin bref on verra bien!!!



mardi, septembre 22 2009

Tellement de choses qui tournent dans ma tête , mais pas de mots...so just some pics

some pics : summer 2009


















lepouy_apres_sejour_022_.jpg

lepouy_apres_sejour_010_copie.jpg















samedi, août 15 2009

try to say End

try to say End

Que pourrais je écrire/

sur nous

quand d'un rêve à peine esquissé

tu déchires/ toutes les moitiés

de ce partage /
il ne me reste /

qu'un bout


on peut jeter le passé/s'embarquer/

pour l'amour fou/ pour un peu d'attention/

pour ce que tu as cru /

ne pas recevoir/

s'arracher d'une maison/

qu'on a portée/

sans fondations...


tu m'as souvent dit/

que je ne savais pas /

te retenir/

qu'il n'y avait pas /

d'amour

seulement/

des preuves damour


Mais n'est ce pas /

une preuve d'amour

que de laisser/

partir/

quand on aime toujours...


pour te retenir/j'aurai du te/

tenir/

je ne tenais que /

des parcelles

d'un rêve en/

devenir

d'une passion qui fut/

ma plus belle


tu étais dejà ailleurs

presque/... par hasard /

j'ai appris /

le mot fin/

sans mots/

sans après/

et sans avant...


le mot fin est /

devenu

Paria/ indifférence

et rejet/

pourtant

il me semble qu'on/

s'est connuEs

pourquoi suis je /

devenuE /

un si grand danger?


Comment ai je pu/

te faire si peur.../

alors que tu aimais dejà/

ailleurs

faut il toujours piétiner/

juste pour/

se protéger...


pour moi/ c'est juste/

des pages qui se sont/

blanchies

au gré de ton déni/

tes défenses /

tu les connais/

tu connais mes failles/

aussi/


tu connais les maux/

et les mots

tu vis les premiers

sans prononcer les seconds

ta colère les /

assène

dans le silence

juste/

le froissement

des photos jaunies/

déchirées...


Penses tu sincèrement/

de ton /

inconscient

en effacer /

toute trace...?


Naïel le 13/08/09 1H05

samedi, juillet 4 2009

expos ueeh 2009 terre des humains/terre des non humains....?

expos ueeh 2009 terre des humains/terre des non humains....?


Terre des « Humains »/ Terre des « Non Humains »… ?

Cette exposition était un défi personnel : faire un travail où l’être humain est complètement absent.

D’un point de vue concret et basique, je dirais que le pari a été tenu mais si je laisse traîner, s’attarder mon regard sur ces images je ne vois que des photographies saturées « d’Humain ». Chaque lieu, chaque objet est transformé, traversé par ces traces que nous laissons tous/toutes/tou…

Certains « salissent » de leur détritus de consommation effrénée des terres encore vierges …

D’autres reconstruisent l’espace d’un instant, un semblant d’humanité dans des lieux abandonnés par la société, désaffectés…dans les lieux de l’oubli, du rejet, des Humains stigmatisés comme Non Humains , se construisent des rêves avec vue sur Paris…

Lesquels sont Humains, lesquels Non Humains… ?

Rien en ce monde n’est binaire, rien n’est noir ou blanc, mal ou bien…Ce qu’on aperçoit dans ce monde auto dévasté, à chaque coin de plage polluée, à chaque bouche d’aération hébergeant pour une nuit des humains en détresse, à chaque poste allumé sur des séries TV pour des vies par procuration, …ce sont juste ces empreintes que nous laissons tous…Empreintes d’Humains Sur/Humains, Sur/intégrés , sur/ « Abrutisés » ; Empreintes d’Humains non Humains dés/Humanisés, marginalisés, rejetés…

Sommes nous nos traces ? Notre condition d’être humain nous réunit elle dans ce constat que nous n’existons que dans les traces que nous laissons pour rendre l’absent présent……… ?

Je n’ai pas de réponse, mais ces photographies sans personnages me renvoient à une seule chose : des émotions, des esquisses de survie, des fractures... .Rien que des choses humaines…

J’aimerai penser que ces traces, sans être un jugement moral, pourraient peut être nous faire prendre conscience de certaines réalités et de ne jamais oublier certaines traces trop noires et rouge sang de notre histoire…

En ce mois d’avril 2007, dans cette période traversée par le binarisme et le communautarisme qui rejaillissent dans chaque société en perte de repères, en mutation, où l’histoire inlassablement semble se répéter pour le pire, j’espère que ces traces d’Humains, de Non Humains ne fassent pas que témoigner mais fassent surtout réfléchir sur notre société qui broie et dévore l’Humain au rythme du pas assourdissant et lancinant du profit.

Naïel 02/05/07, 0h48

CyBoRgS' lAnD

work in progress année 2008/2009

CyBoRgS'lAnD 1

J'ai appliqué un principe féministe: le droit à disposer de mon corps; j'essaye de ne pas me battre avec certaines féministes...

CyBoRgS'lAnD 2

UnE cyborg rêve...




jeudi, avril 30 2009

Portraits Laet Montpellier av 09

Portraits Laet Montpellier av 09

Laet_et_Brad_Avril_09_001_copie.jpg



laet_la_patatate_la_mer_Avril_09_004.jpg
   

laet_la_patatate_la_mer_Avril_09_006.jpg
laet_la_patatate_la_mer_Avril_09_008.jpg

laet_la_patatate_la_mer_Avril_09_009_copie.jpg

laet_la_patatate_la_mer_Avril_09_015_copie.jpg


laet_la_patatate_la_mer_Avril_09_031_copie.jpg

laet_la_patatate_la_mer_Avril_09_068.jpg


















lundi, avril 20 2009

Du passé qui n'a pas existé

Du passé qui n'a pas existé


A force de vouloir tourner cette page

de notre histoire volée

Par ton déni et ta fierté

Les bords se sont cornés

Marquant à jamais

du sceau de l'indicible

de l'inmontrable/ de l'impensable

des cœurs qui battaient


de la fougue de notre premier baiser

Aux derniers mots jamais échangés

des nos corps qui n'en finissaient plus de se pénétrer

Au désir chaotique qui me traversait



des colères démesurées

qui vous tailladent le cœur

de mon besoin de liberté

de ton besoin de sécurité


De la haine/Amour que tu m'as porté

Au déni qui te fait avancer

de ce que nous n'avons jamais cédé

et de  ce que nous avons partagé


Il me reste un récit sans nom

mes souvenirs fragmentés , incomplets

face au vide que tu as créé

le récit n'a pu devenir histoire...


ironique situation

Que de faire le deuil d'un passé

qui n'existe pas...


il n'y a pas de tristesse, de haine, de colère, de chagrin ...possible

quand l'histoire devient un récit

quand de deux est devenu rien....(...)

Naïel le 20 avril 2H29

jeudi, avril 16 2009

portraits Laet, Ga et la patate GIGNAC Avril 2009 des vraies vacances, enfin:)

portraits Laet, Ga et la patate  GIGNAC Avril 2009 des vraies vacances, enfin:)




Laet


Laet et Ga




Laet



La patate!!



Laet, Ga et la patate



Laet et Ga



Laet,



la patate kiffe la boue





Ga et la Patate












lundi, octobre 6 2008

06/10/2008

juste essayer de tenir jusqu'à la fin de mon projet...qui en appelle d'autres...je suis si fatiguéE , je ne sais pas si je pourrais...l’étincelle s'est éteinte..;

Il y a des murs qu'on ne peut abattre..qu'on ne peut contourner...et des cœurs qu'on ne peut ouvrir..

lundi, juillet 16 2007

UEEH 2007 Photos

L'arrivée aux UEEH




LES INSCRIPTIONS C EST PAR ICI




le crous lieu de vie et d'hebergement




en entrant interieur expo, nudiste premier patio




quelques aidantEs et membres du ca




le stand des Flamands Rose




la suite bientot

dimanche, mai 6 2007

Welcome in Sarkoland!!! 6 mai 2007

6 MAI 2007!!!!!!!!!!!!

-QUELQUES HEURES AVANT SARKO SUR MARS


-JUSTE AVANT SARKO


-LES RESULTATS


-WE SAID REVOLUTION


-RESISTANCE ENSEMBLE

mercredi, novembre 16 2005

les mois de juin sont morts...sur le fil du funambule i'm...

les mois de juin sont morts...sur le fil du funambule i'm...16 11 05



samedi, octobre 29 2005

Dreaming of the South and living in Suburb...

Dreaming of the South and living in Suburb...




 Dreaming of the South...all the time...forever...

Leaving the Suburb...leaving the Darkness and catch the light ...

It's just a dream ...maybe...a day...dreams will get out of my mind and...i'll run to the South..