Mot-clé - transgenres

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi, octobre 7 2015

"Monstrous Bodies or Don’t call me straight" 5 Avril 2015

"Monstrous Bodies or Don’t call me straight" 5 Avril 2015

web_sat-_3311_CLEAN__copie.jpg

lundi, octobre 5 2015

expo collective existrans au CLGBT Paris vernissage le 16/10/2015

Expo collective existrans au CLGBT Paris vernissage le 16/10/2015

CLGBT_existrans.jpg

Dans le cadre de cette exposition , deux tirages de "Borders Identities" seront présentes ( choix du CLGBT Paris)

expo en entier ici:

http://naiel7.wix.com/naiel#!borders-identities/c1n0f

mardi, octobre 23 2012

EXISTRANS 2012 france/ paris le 20/10/2012

16 ème Existrans/ 20/10/2012 Paris ( campagne STP 2012)



Le communiqué de presse du collectif Existrans se trouve ici:

http://www.existrans.org/index.php?post/2012/10/04/Communiqu%C3%A9-de-presse-Existrans-2012

La campagne Stop Trans  Pathologization ici:

http://www.stp2012.info/old/fr/nouvelles#pressrelease_october2012

Quelques images :

IMG_0817.jpg

IMG_0788.jpg

IMG_0799.jpg

IMG_0820.jpg

IMG_0846.jpg

IMG_0769.jpg

et toutes les autres en slide show ici:bon désolé-e mais les liens fonctionnant d'une manière bizarre sous dotclear vous aurez à les recopier à la main sauf si je m'y retrouve





http://snack.to/pukf65li
http://snack.to/pznf4if3

bon ça marche....




La vidéo d'Act Up et les prises de parole:

http://www.youtube.com/watch?v=hyNOgkV1ldQ&feature=related

d'autres vidéos:

http://youtu.be/hKpwCQ1jNOA

http://www.youtube.com/watch?v=Rb09IptpwbQ

http://youtu.be/hsLmTceFa-Q

http://youtu.be/Jv73hdZ3ToI

dimanche, août 19 2012

Trans/Jections serie 1 image 1

TRANSJECTION 1_naiel

Trans/Jections serie 1 image 2

TRANSJECTION 2_naiel

Trans/Jections serie 1 image 3

TRANSJECTION 3_naiel

Trans/Jections serie 1 image 4

TRANSJECTION 4_naiel

Trans/Jections serie 1 image 5

TRANSJECTION 5_naiel

Trans/Jections serie 1 vue d'ensemble et texte

 

Trans/Jections

Cette série est un essai , à un moment donné, de se projeter dans un avenir incertain et inconnu , alors qu'une modification corporelle est en cours à l'intérieur de mon organisme.

Comment me penser de moi à moi, pendant le processus incessant de transformation de mon être provoquée par l'administration d'une technologie dite "de genre", mais qui a d'abord été une technologie "de dopage", pour lutter contre une maladie qui envahit mon être?

Comment me projeter dans un paraître dont je n'ai pas fait le choix?

Ce par/Être qui n'est choisi par aucun être humain, mais qui , là, aura à moyen ou long terme , pour conséquence de me faire basculer dans une lecture genrée radicalement différente?

Comment me penser dans ma contradiction interne de refus du genre et de la conséquence inévitable de mon expérience médicale? Et ce "me penser", c'est aussi et surtout penser les effets du par/être au sein d'un système binaire.

Comment le changement radical des interactions sociales, du à cette nouvelle lecture de moi par les autres, va en retour me changer? Et comment parer à ce par/être?

Cet essai n'a pas de fin en soi, c'est une exploration par l'image des interactions permanentes et infinies de tous les processus qui nous cons/dé/re/truisent et nous font advenir ou non en tant qu'être humain ( tel qu'il est défini par la société dans laquelle nous vivons).

Trans/Jections série 1:

shoots réalisés avec un 550D canon n en juin 2011, diptyques commencés en janvier 2012 terminés en aout 2012.

vue d'ensemble:

TRANSJECTION 1_naiel

TRANSJECTION 2_naiel

TRANSJECTION 3_naiel



TRANSJECTION 4_naiel

TRANSJECTION 5_naiel

lundi, juillet 2 2012

So so friendly...

                                                                                 So so friendly...

we're so

fucking strangers

but

that it's really matters?

En fait ,

ça leur donne /

juste

ce droit /

si naturel

cette toute puissance de/

penser/

qu'iels ont toute légitimité/

à

t'assigner/te réassigner/ te genrer

et

t'allumer/

sans conséquences

car

statut d'animal/

même pas tu as

So so friendly

it's so

cute/

to think about /

no gendered boïs

No gendered womîns

so cute / so friendly/ so fashion you are.....

but / in fne

i'm just

a THING/

with which /

any gendered people can Play with/

it doesn't matters

because of ...

because of what?

Because for a lot of people

i'm just /

rather than/

a dog

rather than/

a cat ...

rather than YOU?

so cute / so friendly/ so fashion you are.....

i don't belong

TO this so inhuman world:

so they can

DO/

Whatever they want/

at an inthinkable Thing

Not human

just a thing

you can play with

like a

fucking hass hole you are

Heteroland or homoland

what's the difference?

so cute / so friendly/ so fashion you are.....

they think

they're belonging to humanity

But

but/

what kind of humanity

can think /believe an JUGdJE

who can

belong to a f.. humanity/

defining by so so straight people

straighter than

a catholic heterosexual white man

no /

more....

so cute / so friendly/ so fashion you are.....

sous couvert de

tolérance/

posture à la mode/

sur Mars ou ailleurs

Tolérance

ce mot que je

Hais

ce

Oui..MAIS...

pas de çA /

chez moi

yes, i hate friendly people

a lot of

because of

what?? /

because i'm just a no case

between

lesbian and trans?

Someone

ah , no / i forgot

something

you can surely

very surley/

put me in one or other case

someone no gendered

people

who is too much

or /

not so/

in this fucking binary world

so cute / so friendly/ so fashion you are.....

someONE/you can play with

like a

CONSOMMATION'S OBJECT

that you can throw out

like

nothing/

But you're so cute/ so fashion/ so friendly

that you can't tell it

it's not politically /

CORREct

but

you're thinking so much

about

but, you know

althought you 're thinking

that you're so , so

open minded

you're just like

those fucking bricks

in THIS wall

this wall

you believe

you 're breaking it

you're just a logical Part of IT

so cute / so freindly/ so fashion you are.....

So/

Don't lie to You

accept /

you want to be a part of /

theWall/

and

you're deciding

WHO/

no /

what/

is In /

or/

OUTside This wall....

01/07/2012 2H et des brouettes

dimanche, octobre 3 2010

Le devenir impensable: ebauche d'une réflexion ( le coming out impossible 2)

Le devenir impensable: ébauche d'une réflexion

naiel__LE_coming_out_imp_2_.jpg

septembre 2010: Le coming out impossible 2


On définit ce qui est humain / inhumain, mais l'inhumain n'est pas en dehors de l'humanité, car sans lui pas d'humain. Il y a des discours, des représentations qui construisent le non humain. Il fait partie du discursif et du réel de ce fait.

Qu'en est il de celui-e qui n'est pas pensable? Ni humain , ni inhumain, même pas dehors..sans statut...il-e se situe dans les interstices du dedans/dehors, dans les brèches des constructions d'une humanité...

Il-e erre, impensable, ses seules armes: se nommer , créer un autre discours, le sien, son lexique, ...

Sera t il-l-e un jour pensable?  El-l-e ne peut le savoir...Devra -t-il passer par le statut de non humain pour accéder à l'humanité..?

Comment , pourquoi continuer à penser le monde en opposition, en frontières? Et dans cet impensable , qu'est qui est le plus important pour l'impensé-e? La reconnaissance par le bais de l'inhumanité? Ou juste ces errances sans repères , sans modèles , sans prêts à penser, prêts à exclure/inclure...Ces errances qu'il faudra un jour écrire , nommer non pour la reconnaissance, mais juste pour pouvoir être appréhendé-e, et devenir pensable à minima...
L'impensé-e n'a pas vraiment de choix: il-l-e se doit à el-l-e même de créer les conditions discursives entre autres pour pouvoir, même dans les failles , les brèches de ces constructions d'Une humanité, être ce devenir impensé mais qu'on pourra peut-être appréhender un jour...

Naïel , le 2 août 2010


mardi, septembre 29 2009

ce que le militantisme en groupe m'a fait 1

A l'heure où je me dés/engage de tous les groupes militants je fais le bilan amer de ces deux années passées dans les luttes en groupe.

Ce que le militantisme m'a fait, c'est juste devenir un être froid, hyperlucide, hyper enragé, hyper agressif, insatisfait, sans illusion aucune ...

J'étais juste un idéaliste qui rêvait d'un monde meilleur pour touTEs...Oui n'en déplaise aux personnes surpolitisées, pour lesquelles tout devient politique, tout est noir ou blanc, pour ou contre, je vomis les groupes maintenant, ces groupes où règne un sectarisme , une loi implicite de l'homogénéisation de l'individuE pour et par le groupe, un intellectualisme élitiste qui ne sait plus que parler à des individuEs possédant les mêmes codes ( où on reproduit en résistance des nomes en touTEs genrEs, de pensée, d'actes, où le dialogue avec autrui devient impossible si par hasard il est voulu...hétéroland ne parle qu'aux hétéros, queerland qu'aux queers, gayland.., gouine land, transland lui ne parle à personne ni en interne ni en externe...triste constat de luttes internes, ..).

Avant je rêvais, je croyais qu'aimer était possible...je vivais avec un peu d'espoir...Aujourd'hui je suis épuiséE, écoeuré, par ces contre productions , par les amiEs laisséEs en chemin par manque de temps, par les amiEs perduEs au cours de luttes internes, par la déconnexion avec le monde straight comme on dit...

Alors je fais beaucoup d'efforts pour partir de tous ces groupes et j'essaye de me retrouver, pas en tant qu'identité , juste en tant qu'être humain , en tant qu'être ressentant, écoutant, aimant, esperant...et pacifier ma vie, lutter au quotidien et par la photo sont mes outils...je les ai perdus pendant deux ans...

Photographier ce qui n'est ni noir ni blanc, ce qui fait jaillir l'émotion quelquesoient nos "identités", ce qui nous concerne touTes et pas seulement quelques unEs, ce qui devrait nous rassembler au lieu de nous opposer...

Et vivre sans nier qui je suis , quel meilleur moyen que d'être heureux pour lutter sereinement...sans les luttes internes, les luttes d'égos, des luttes parcellaires pour une partie , des luttes pour des droits qui exclueront certainEs de toutes façons...

Une question tout de même, pourquoi faut-il piétiner les minorités des minorités pour s'affirmer? pour avoir de droits? être en écrasant ce n'est pas ce que je me souhaite, ni à personne d'ailleurs..il n'y aps de réponses à cette question, je l'ai acté, cela se passe toujours comme cela, l'histoire inlassablement se répète...sans fin...( to be continued)

lundi, août 31 2009

la version 2 en francais Video de mon exposition version 2 Destroy Genders or Fucking Genders: Pour une societe non binaire.

la version 2 en francais Video de mon exposition version 2 Destroy Genders or Fucking Genders: Pour une societe non binaire.VERSION 2



 elle est destinée à faire circuler cette exposition dans les festivals de films décalés expo ici: 

 http://naiel.net/

Le projet y est en entier

 http://www.myspace.com/fuckinggenders

 le projet V2 y est en entier en anglais... Si vous souhaitez diffuser ce film ou faire circuler expo photos, vous pouvez me contacter.

 Merci et bon visionnage

Naïel

autres endroits pour visionner la video:

http://www.txy.fr/videos/naiel/DG-FG-FR.wmv

Destroy Genders or Fucking Genders pour une société non binaire 2 francais from Naiel on Vimeo.

La version 2 en francais Video de mon exposition version 2 Destroy Genders or Fucking Genders: Pour une societe non binaire.VERSION 2

Destroy Genders or Fucking Genders : pour une société non binaire V2

présentation courte pour la version video

Male, female ? Masculin, Féminin ?

Ce pseudo « ordre naturel des choses » a-t-il encore un sens ?

N’y aurait –t-il pas autre chose au-delà du genre, qui serait encore « impensable », car sans mots ?

En quoi la binarité des genres et des sexes est un système construit politiquement de contrôle des individuEs qui ne se fonde sur aucune donnée « naturelle » valable aujourd’hui ?


Pourquoi certaines « identités » se heurtent-elles de plein fouet à la binarité et ne peuvent s’y épanouir ?
Pourquoi cette violence ?

L’ordre Naturel des Choses serait-il le dernier tabou sans lequel la société risquerait de se désagréger ?


Comment certaines revendications transgenre et intersexes, sont, aujourd’hui ce qui peut permettre de remettre en question ces vieux fondements non naturels de notre société, du masculin et du féminin ?

Ce projet, par les portraits de 17 personnes, leur discours, …leurs révoltes... essaye de dire « l’indicible » :

Comment vivre dans des « identités » plus fluides, moins rigides… ?

- en refusant l’assignation forcée au genre et au sexe.

-En refusant de se soumette à l'injonction au genre et au sexe.

- en militant pour le droit à l’autodéfinition de son identité sans exclusion, psychiatrisation, pathologisation, oppression…

- en remettant en question l’Ordre Naturel des genres et des sexes.

Naïel le 31 mars 2008


elle est destinée à faire circuler cette exposition dans les festivals de films decales

expo ici: http://naiel.net/

Le projet V2 y est en entier http://www.myspace.com/fuckinggenders

le projet V2 y est en entier en anglais...

Si vous souhaitez diffuser ce film ou faire circuler expo photos, vous pouvez me contacter.

Merci et bon visionnnage

Naïel

samedi, août 29 2009

Ne pas genrer les personnes à priori.



Ne pas genrer les personnes à priori.


Il etait une fois , juché au-dessus des calanques, sous un soleil éclatant, un monde idéal libéré de toute norme...Où chaque personne était respectée ...au-delà des apparences.

DRING! DRING! Le reveil (oui, je suis unE vieillE et n'ai pas encore mon portable multiconsommations intégré) sonne..

Retour brutal à la réalité.

Je suis toujours sous un soleil éclatant, du 4ème étage de mon palace "crous" j'aperçois toujours les calanques, MAIS...je ne suis pas à Bisounours'Land...:


Du "salut les filles", au "c'était bien bien avec Le/La Mec/Fille d'hier soir?" en passant par ."comment ça va jeune homme", "bonjour monsieur"...Je me retrouve encore, de fait, genré-e par mon apparence physique...HIC!


Nous avons tout-e-s été éduqué-e-s dans et par un système hétéronormatif et sexiste, avec une langue particulièrement genrée et des formules de "politesse" genrées( qui ne sont pas toujours hypocrites et peuvent faire partie d'un certain "take care"), qui assigne un Genre/Sexe en fonction de l'apparence physique et qui continue encore ( malgré nos efforts de déconstruction) à nous traverser quotidiennement.


Certaines personnes souhaitent être genrées indépendamment de leur apparence physique, d'autres ne souhaitent pas être genrées, etc...Ce souhait est plusqu'un souhait c'est juste le droit fondamental de toute personne à s'autodéfinir , s'autodéterminer, à être libre de dire qui elle est...., à ÊTRE tout simplement.


Je sens que malgré votre totale ouverture d'esprit, vous allez me dire: "c'est bien beau tout ce discours MAIS, pratiquement , comment je fais..?

C'est très simple: vous rencontrez une autre personne , un simple "salut", "bonjour" , "ça va"? ...ne genre pas les gen-t-e-s à Priori.

Et immanquablement , vous allez me rétorquer ( car vous avez l'esprit très ouvert), "pour le bonjour , c'est simple mais après? Si je discute avec la personne"?

Si, dans votre discussion , la personne ne s'est pas genrée elle même pour diverses raisons, vous pouvez tout simplement lui demander ce qu'elle préfère:

le "elle" , le "il", le "iel", le "illE",...pleins de pronoms se créent au fur et à mesure  de nos déconstructions/reconstructions/déconstructions...


ET réciproquement:


Si je suis par exemple une personne souhaitant être genrée au masculin/féminin/ou non genrée/ou autre...et SI ,du fait des habitudes sociales et du temps si différent qu'il faut à chacun-e pour déconstruire toutes les normes, on me genre à priori et que celà m'agresse....

un peu de "zénitude"...

Dire tout simplement , moi c'est "il", elle, iel, illE...( chacun-e ayant le libre choix d'expliquer ou non ; personne n'a à se justifier d'être!), d'une manière calme et en prenant en compte son interlocuteur-e dans toute sa dimension , permet tres souvent de désamorcer les violences, agressions ressenties qui sont souvent dûes à un manque d'information et/ou une "mal information" sur les questions de genre.

Essayons de ne pas oublier , en tant que personne, notre propre cheminement, ce qu'il nous a fallu comme temps , rencontres avec d'autres pour commencer à déconstruire tout celà...


BiSouNouRs' lAnD n'existera sans doute jamais , mais nous pouvons tout-e-s ensemble essayer de tendre vers....

texte écrit pour les ueeh 2009

Naïel, fin juin 2009


Parce qu'il y en a marre de subir l'injonction à se genrer qui n'est en fait qu'une volonté de confirmation de ce que la personne a vu de nous par votre apparence!

Parce que partout c'est il ou elle et que cela n'a rien de naturel....parce que le genre n'est pas la construction sociale d'un sexe qui serait biologique....!

parce que le genre precede et produit le sexe!

parce que tout ca vous ronge de l'interieur, parce que votre place n'est nulle part, parce que vous êtes toléréEs partout.......mais jamais respectéEs

parce qu'il n'y a pas d'autres manieres de lutter contre le sexisme que de s'enoncer différemment ...

parce que binarisme , genre, sexe, sexisme, racisme.....vont ensemble..................

parce que seulE il n'ya pas de lutte possible.....

mercredi, août 26 2009

s'énoncer en tant "qu'identité" alternative non binaire Female to UNKNOW

Pourquoi changer de prénom et pourquoi Naïel?;

Naïel est un prénom construit et politique. Il est le fruit de la contraction de Nat-il/el qui est un prénom construit et choisi, comme peut l'être cette p… de binarité des sexes et des genres qu'on pense "naturelle" et qui régit notre société. Naïel est là pour vous rappeler qu'il n'y a pas de nature dans ce système binaire seulement des constructions sociales, politiques, culturelles...qui divisent en deux l’humanité afin de légitimer le sexisme , l’oppression d’une catégorie par une autre, les «Normes»…et toutes les discriminations et violences qui s’exercent sur des personnes dites a/normales...

ce n'est pas qu'un prenom neutre .



s'énoncer le pronom: ( en cours)


et je me dois de pouvoir m'énoncer , le iel ne me satisfait pas;

;car il me met dans un entre deux qui reste emprisonné dans le binaire male femelle et qui renvoie souvent à une certaine complementarité masculin/feminin que je refuse totalement et qui reste la base du systeme hétérosexiste.
UnE amiE trans et s'enoncant intergenre situe elle l'intergenre autre part....



, ni le elle , ni le il,ni l'alternance des deux....c'est juste autre chose....



le illE ( prononcer illé) est interessant mais pas assez marquant pour être destabilisant...

;

l'enonciation de toute facon se doit d'être différente suivant les divers espaces /temps dans lesquels on se situe et nos interlocutricEs...Elle doit être la plus destabilisante possible pour pousser au questionnement impossible sur la binarité des sexes/genres, sur la renaturalisation des categories politiques ....et sur le combat féministE ayant pour but final cette destruction des genres/sexes tout en tenant compte pour l'instant de la realité de ces rapports de pouvoir que sont le genre et le sexe, de la réalité de ces catégories et de leurs relations.........

;Pour l'instant,

je demande( non je n'ai rien à demander!) je veux

; le" iel" et l'accord noms/adjectifs n'a pas d'importance..
à l'ecrit je prefere le E féministe dégenré..mais impossible à l'oral....<p>

Naïel le 26 aout 2009

mercredi, juillet 1 2009

bloc trans pride Paris 2009 à l'initiative d'OUTRANS



Joachim, association OUTrans

Toutes les photos sont ici en attendant que je les transfère sur un autre hébergeur gratuit





dimanche, juin 21 2009

Pride de Lille 06 juin 2009 Pink Bloc avec les flamands Roses et le centre J'en suis j'y reste NPC

Sur le stand du centre LGBT de Lille le "J'en suis j'y reste" avec les Flamands Roses de Lille et des individuEs:

lille_2009_flamandsn.jpg

Toutes les photos sont ici, en attendant un autre espace sur le web , slide.com ayant cessé d'exister



https://www.facebook.com/media/set/?set=a.1150592495166.23477.1538242185&type=1&l=3bf919aa70

mardi, mai 19 2009

photos Cris contre la transphobie à l'iniative d'OUTrans et d'Etudions Gayment 16 mai 2009

Cris contre la transphobie à l'iniative d'OUTrans et d'Etudions Gayment 16 mai 2009

naiel cris transphobie  mai 2009 (28)












































































































































































































































































































































D'autres photos:



http://www.photosnack.com/AC99AA97C6F/cris-contrela-transphobie-21-05-2009-outrans-et-etudions-gayment.html

mercredi, avril 29 2009

Essais photos Durtal fevrier 2009

essais de shoot à BBL2 du 19/02/09


premier essai au flash.....je hais le flash!!!





























DURTAL_ESSAIS_19_FEV_09_101.jpg

DURTAL_ESSAIS_19_FEV_09_121_copie.jpg

mercredi, avril 8 2009

Assemblée Générale des TorduEs le dimanche 26 avril 14 h à la CIP LE LIEU EST CONFIRME; donc au 26 à la CIP

Assemblée Générale des TorduEs


le dimanche 26 avril  14 h à la CIP 

LE LIEU EST CONFIRME; donc au 26 à la CIP


Ceci n'est pas une invitation à une enième conférence-débat sans suite sur le féminisme, le genre et les sexualités! C'est une réunion entre TorduEs, chacunE s'autodéfinissant comme yel l'entend.



Pourquoi cette proposition d'une AG des TorduEs ?

Au début était l'envie d'organiser une marche des TorduEs, inspirée de celles qui s'étaient tenues en 2005 et 2006. Nous avons constaté que très peu de personnes étaient prêtes à s'impliquer dans la préparation de cette marche, malgré l'accueil favorable que semblait recevoir cette initiative. D'où une interrogation sur les raisons de cette dichotomie attentes/participation, qui a enclenché un questionnement plus large sur la pertinence politique de notre initiative. De là est née l'idée de partager nos questionnements avec ceux d'autres TorduEs afin d'y réfléchir ensemble et de dégager des perspectives d'action.


Une AG des TorduEs parce qu'il est fondamental/ primordial et décisif de poser et de discuter un certain nombre de questions

Quelles TorduEs sommes-nous ?
En quoi nous définir TorduEs nous engage-t-il ?
Quelle identité partageons-nous ?
Et partageons-nous une identité politique ?
Partageons-nous une "identité" ou autre chose ?

Comment les TorduEs se situent-elles par rapport aux différentes formes d'oppressions et par rapport aux différentes formes de luttes et de résistances aux oppressions ?
En quoi les réflexions sur ces différentes formes d'oppressions influent-elles sur nos fonctionnements ?

Puisque Genre, Sexualités et Féminisme sont les termes qui nous réunissent,
qu'entendons nous par Genre, Sexualités et Féminisme ?

Qu'est-ce que cela implique dans nos luttes ?
Et quel(s) besoin(s) d'action collective avons-nous aujourd'hui ?


L'AG commence à 14h, mais nous proposons à celleux qui le souhaitent de se retrouver dès 12h quai de Charente et d'apporter ce qu'yels veulent manger, boire, partager pour un pique-nique 100% DIY ;)


CIP
14, quai de Charente
M° Corentin Cariou (ligne 7)
http://www.tordues.org/wikimarche
marche2009@tordues.org

- page 1 de 2