is there anybody out there...

is there anybody out there...



Is there anybody out there...

Paris-banlieue...Paris-Dinard...Paris-Marseille...travels in another space...time...

Empty spaces...running all the time ...stop  the time just a moment...just a part of life on Mars...on Dinard...on everywhere i can have a little rest...as Beverly Jo Scott...cool...i feel it's coming...

where is Humanity , ces chaises sont elles le seul reste...de ce temps qui nous tue...nous oppresse...

Extraits d'un espace temps différent:


4/04/05 DINARD


Crachin/ ce matin

Rayer/quitter/laver ASPIRER

ces/quelques grains de sable

effacer toute/Trace d’une…

ESCAPADE

crachin qui / TRANSPERCE

/détrempe et noie (dans des flaques éphémères) cet Autre /

 TEMPS discontinu/désordonné/arythmé

Plongée soudaine

/forcée en territoire glacé

 ELECTROCHOC acéré/ 

couperet qui claque comme/ 

portières de voitures/ portables HURLANTS/

 agendas oubliés/invisibles ouverts…

soudain pages déjà noircies de tous ces DEMAINS emplis/remplis

 qui DÉGOULINENT/ nous jettent à la figure/ ces HEURES/

 si ordonnées/ si bien déterminées/

course effrénée vers…. VERS…

Du revers d’un jean oublié/

 S'ÉCHAPPENT Sans…bruit/

 Quelques grains de sable/

 Quelques ODEURS d’embruns/ 

Quelques / BRISURES de

 /lames /l’âme

subrepticement, discrètement/ se RÉPANDENT/

 sur ces Heures (comptées/remplies) déjà PASSÉES 

avant D’être VÉCUES…

Quelques grains de sable /

 Qui/ Au …Détour Des…Heures TRÉPASSÉES

 Crissent/ 

Sous nos pieds trop LISSES D’adultes pressés/COMPRESSES

Comme/

 Le CRI des mouettes

Un Week-End/un Jour Le Temps d’un

… INSTANT Hors de

/ Ce TEMPS si froid/organisé

 Qui nous/ Transperce/nous recouvre INSIDIEUSEMENT

Comme/ 

Le CRACHIN sur Dinard…

 Ce Matin là…

Natacha Lemoine 04 04 05






Commentaires

1. Le dimanche, avril 5 2009, 17:09 par muche

... pas sages...

Rédigé par: muche | 03/11/2005 at 21:07

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://blog.naiel.net/index.php?trackback/81

Fil des commentaires de ce billet