Naïel Work in Progress

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

article dans la dixieme muse N°37 mars/avril: dossier genre

article dans la dixieme muse N°37 mars/avril: dossier genre

personnes interviewées:

''Kael T. BLOCK

Moi

Axel Léotard''

dans un souci de respect des copyrights de la 10eme muse je ne peux publier que mon interview:( version non coupée)

contexte :Dans les objectifs: il devait y avoir un FTM , une MTF, un IS et unE FTU ( à savoir moi)

dans les faits: il ya 2 FTM et unE FTU................
surfashionnisation des FT wathever...constatée de longue date en intra milieu LG et en milieu pseudo queer.......
Comment parer à celà?

plein de questions et de constats me font actuellement gerber dans le pseudo queer devenu un pr^tt à consommer d'images fashion...Je manque un peu de temps pour développer.........


la dixième muse étant sous copyright, je ne peux retranscrire que ce que j'ai écrit, qui n'a pas été coupé, juste une erreur de frappe dans le magazine qui enlève le sens d'une phrase...par contre j'avais déliberement fait le choix de publier une image Freaks de moi ( une image perso étant demandée) qui ne ressemble pas à la norme FT....sur-sexualisée en ce moment , mais bizarrement elle n'a pas été publiée.......pas assez vendeur...???

la photo que j'avais demandée est celle ci:




et celle mise est celle ci:







"........ BIO express :

Je suis unE individuE qui par moments utilise la photographie comme moyen d'expression et de résistance..

__ C'est quoi le genre pour toi__ ?

Je tiens d'abord à préciser que le genre n'est pas, pour moi, la construction sociale du sexe biologique ( le genre est un concept créé dans les années 50 aux États Unis par Stoller et Money, deux psychiatres et psychologues travaillant sur le “transexualisme” et la reassignation des enfants intersexuéEs.). Le genre préexiste au sexe et le produit en lui donnant l'illusion du naturel ( tout en invisibilisant cette production). C'est un rapport social de pouvoir qui produit et entretient le système heteronormatif (2 genres, 2 sexes, relation hétérosexuelle avec pour but la reproduction). Dans ce sens il fonde la société en tant qu'hétérosexuelle.( cf Wittig) En tant que dispositif créé et au service du pouvoir biopolitique , il est à detruire car il maintient l'oppression d'une categorie sur une autre, exerce un controle permanent des individuEs via une grille de lecture normative qui définit ce qui est “humain” de ce qui ne l'est pas. Il exclut donc du domaine du “pensable” toute personne ne pouvant être identifiée clairement par cette grille. Dans ce sens , le féminisme a pour objectif final la destruction du genre; ce qui ne veut pas dire qu'il faut ignorer ou nier la réalité des catégories sociales de genre et leur relations. Le genre (en tant que dispositif de régulation au service du pouvoir) au même titre que le sexe n'a pas de caractère naturel , rien ne préexiste à sa production. L'injonction au genre (l'obligation à se définir de manière genrée) qui précède l'assignation (mâle ou femelle par le système) , a pour unique réponse le genre binaire et la résistance au genre ( en tant que système) ne peut donc se faire qu'à l'intérieur de celui-ci par des productions multiples, toujours changeantes ( non fixes),de “genres” qui viennent mettre à mal les deux genres binaires et en montrent leur caractère construit politiquement et donc arbitraire et contestable. Il me semble important dans cette subversion de ne pas ériger via ces “productions” de “genres” “degenréEs”, de nouvelles normes, de nouvelles injonctions....à une nouvelle norme identitaire “queer” ou “freaks”.

  C'est quoi ton genre ?

Avec un certain sourire je dirais “bad”,en référence à une certaine irrévérence à “l'ordre des genres”. Sinon no gender, je suis juste unE individuE.

_Dans ta transition est ce qu'il y a eu un moment important ? quel est ton meilleur souvenir ? et le pire ? :

Cela va être très court: au sens usuel du terme je n'ai pas transitionné.

Je ne vais pas d'un point à un autre ni d'un genre à un autre.

Il y a juste un fait: j'ai été assignéE femelle à la naissance et depuis je suis et serai toujours en “transition” vers moi...un moi qui n'a pas de nom dans cette société.

Beaucoup de personnes pensent, depuis que j'ai effectué une modification corporelle ( “torsoplastie”), que je suis FTM... Ce qui n'est pas le cas, mais il est intéressant de noter que certaines modifs corporelles, qui touchent des zones du corps qui ont été etiquettées feminines ou masculines, et donc par extension qui definissent le genre de la personne, soient tout de suite lues à travers une grille heteronormative binaire, qu'on se situe dans un “milieu” informé ou non.

  Beaucoup de personne mélange sexe biologique, genre et orientation sexuelle qu’est ce que tu as envie de leur dire ?J

e dirai juste, parce que j'ai déjà développé la question sur le genre plus haut, que ce sont 3 concepts distincts mais qui font partie d'un système et qu'on ne peut donc les analyser séparément. J'ajouterai que ces trois concepts n'ont de sens que dans une logique de société hétérosexuelle.


Qu'est ce que tu aimerais comme changement dans la société ?

J'aimerai que chaque individuE soit respectéE en tant qu'individuE et ne soit plus abordéE en premier et dernier lieu, par son genre, sa race, sa classe.....

ce qui inclue que toutEs bénéficient des mêmes droits et devoirs.

Et une pensée utopique que les luttes convergent, et qu'elles ne restent pas fragmentées, divisées et donc inefficaces et excluantes....

En gros que l'acquisition de droits pour certainEs ne se fassent pas en piétinant d'autres personnes... Moins de contrôle extérieur,...que chacunE puisse être libre de disposer de sa propre personne sans que l'état intervienne..

Une solidarité effective , la sortie du capitalisme pour une gestion plus collective de nous même ...

  Comment définis tu ta démarche en temps que photographe ? Qu'est ce qui t'inspire ?

Je vais faire assez simple , la photographie est pour moi un outil privilégié au service de ce que je souhaite exprimer.

Je fonctionne essentiellement par projets et non par images chocs.

J'essaye dans ma démarche et notamment pour “fucking genders” de ne pas “assigner” les personnes à une image fixe et non voulue de leur part. J'essaye de pas tomber dans le piège d'« un discours sur »et de laisser la place « à un discours de » ( chaque personne a pu se mettre en scène, s’autodéfinir sur un schéma , ainsi qu’expliquer comment ellE se positionnait à un moment donné par rapport au binaire, au genre)….Même si cela passe par le filtre de mon regard...

je n'ai pas une démarche particulièrement esthétique : l'émotion que mes images peuvent créer prime sur la “ beauté” , le côté “joli”...

J'ai une une préférence pour le noir et blanc , je ne separe pas la photo dite “traditionnelle” argentique des autres modes de production d'images, ni ne les hierarchise.

Ce qui me touche emotionnellement m'inspire, cela peut etre un paysage un visage, une injustice....

j'aime aussi les errances dans des “no humans'Land” en compagnie de mon appareil.

 As tu une actualité pour les mois à venir ?

-La vidéo « destroy Genders or fucking Genders : pour une societe non binaire »sera projetée au festival XXYZ 5 qui se déroulera du lundi 23 février au samedi 28 février, 2009, à Toulouse/France.

-l'exposition devrait partir en Belgique au mois de septembre dans le cadre d'un festival organisé par GenrEs au pluriel

-Je travaille actuellement à essayer de la faire traduire en anglais, allemand et espagnol.

-j'ai plusieurs projets en tête, mélangeant photographie, vidéos,sons, arts plastiques divers:

- « Réfractaires au genre »

-un projet plus global sur l'antipsychiatrie, l'enfermement et le contrôle sur nos personnes

 Si tu dois conseiller un livre quel serait’il ? Un film ? Dans les derniers qui m'ont marqués:

« l'ordre des mots » de C.et M. ARRA,

Shortbus,

XXY...

Sinon j'adore P.ALMODOVAR, D.Cronenberg, D.llYNch, Ozon, W. Wenders...

Pour les livres:

« trouble dans le genre « de J.Butler,

et quelques auteurEs qui m' apportent enormement :

"l'insoutenable légèreté de l'être" M.KUNDERA;

CAMUS, wittig,K.BORNSTEIN, L.FEINBERG, Baudelaire, Rimbaud,V.Despentes, K.Pancol, G.LETOUZE" dis moi quelque chose", N.Brehal"les corps celestes, L.Extebarria "Amour Prozac et autres curiosités V.DESPENTES,

ISAAC ASIMOV et ses histoires de robots, Theresa De lauretis,, Preciado, « Le manifeste cyborg : la science , la technologie et le féminisme-socialiste vers la fin du XXème siecle « par Donna Haraway DORLIN,

Quelle question aurait tu aimée que je te pose ? Qu'aurais tu répondu ?

Je n'ai plus assez de place, (sourires); je suis unE grandE bavardE.

*le E est une marque de “dégenration”,

la langue française étant énormément genrée.


mon site:

http://naiel.net/
Naiel

Auteur: Naiel

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (1)

papillondunord papillondunord ·  03 décembre 2009, 06:54

Un blog est un journal personnel en effet mais surtout un lieu dechange et de partage d idees (tout comme je fais actuellement sur le sujet) Bref, Merci pour les tuyaux, cest tres enrichissant.

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

aucune annexe



À voir également

FLYER_sortie_du_livre_LIVRE_A5BLOG.jpg

Sortie du livre " La Cissexualité ce douloureux problème"

Sortie du livre " La Cissexualité ce douloureux problème" Après quelques péripéties,...

Lire la suite

KINGS_QUEER_ART_2n.jpg

tournée king's queert art collection cover le 15/10/2013 à l'ISBA Besancon

tournée king's queert art collection cover le 15/10/2013  à l'ISBA Besancon: Ma contribution...

Lire la suite