Mot-clé - legitimite trans

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi, janvier 15 2008

LEGITIMITE...

En ce moment dans les milieux militants trans et IS , se joue une petite guéguerre entre ceux qui pensent :

-être des erreurs de la nature, et du coup valident la psychiatrisation de leur propre personne pour les trans et la médicalisation pour les IS. La société dit celà de ces deux communautés , impose une chirurgie de réassignement binaire (ou plutôt de boucherie effectuée au nom de la naturalité et de l'universalité de l'ordre naturel des choses; théorie essentialiste qui pose comme un fait scientifique qu'il y a deux sexes, deux genres et qu'aucune vie ne doit se vivre en dehors, ces deux sexes étant bien sur faits pour se reproduire) sans consentement éclairé pour les IS et décide par le biais d’équipes médicales psychiatrisantes, auto proclamées officielles, d'accepter ou non les changements d'identités pour les trans et ce qui doit aller avec (chirurgie et hormonothérapie).

- ceux qui refusent la victimisation et la pathologisation de leur identité . Dans cette approche , il devrait logiquement y avoir  autant d'identités trans et IS que de personnes. Or bien que toutes ces personnes luttent contre la psychiatrisation, médicalisation de leur identité  et se déclarent en général pour l'autoproclamation et la réappropriation de leur identité passant par un discours d'eulles-même sur eulles- même ( et non plus de pseudo experts sur eulles) , il existe malgré tout des batailles basées sur une hiérarchisation de certaines identités sur d'autres:

Certaines personnes, qui ont pu débiter dans les rues "un trans c'est comme ça , unE trans c'est comme ça, un IS....., un homme c'est comme ça, une femme c'est comme ça"...se mettent à définir qui peut être trans ou non, IS ou non ( en tant qu'identité). Après avoir défendu une approche non biologique et corporelle de la transidentité et/ou de l'intersexualité, se mettent à donner des critères sur ce qu'est un. trans et ce qui ne l'est pas ...Par exemple , j'ai pu entendre qu'il fallait au moins être opéré.e ou hormoné.e pour se déclarer Trans. De par ce fait, Ces personnes légitiment qui peut parler "au nom des trans et des iS", en excluant par les hormones et la réassignation chirurgicale bon nombre de personnes trans...

Un autre débat au sein de ce groupe existe et même si toutEs condamnent un protocole officieux obligatoire , unique et assujetti à un contrôle  médical , une bonne partie dénonce maintenant les personnes qui vivent, enfin essayent de vivre dans un genre autre que le modèle binaire, comme des agitateurs politiques sans réel vécu trans...

Qu'on soit binaire ou pas, qu'on veuille s'assimiler à cette société binaire ou essayer d'ouvrir les cases de cette société, de quel droit peut on dire qu'un vécu est plus trans qu'un autre vécu trans, qu'un parcours est meilleur qu'un autre, qu'il existerait implicitement des "vrai.es trans" et des "fauxses trans"...

Que déconstruire les genres et essayer de vivre dans des identités plus fluides est moins difficile, moins "vrai", et que celLEs qui essayent de trouver leur chemins hors des sentiers battus de la binarité sont des freins à la "cause trans" , voire des ennemiEs, et que leur combat n'est que politique et amusement de déconstruire ...

Quand j'entends ça , j'ai vraiment mal, car il ne devrait pas y avoir de hiérarchisation dans ces communautés, pas de luttes intestines gerbantes, pas d'exclusion, enfin tout ce qu'on subit toutEs quelque soit la minorité à laquelle on peut appartenir.

il y a encore bien d'autres divisions au sein de ce "sous groupe", tellement, alors que ce serait tellement plus simple de lutter ensemble pour les droits de ToutEs à Être tout simplement, à Exister, ...Ces luttes intestines ne font que reproduire des systèmes d'oppression  en divisant les transidentites ...il y a des convergences de lutte avec d'autres mouvements queers féministes et Is ...pour certainEs Cette convergence des luttes n'existe pas ...SeulEs les VraiES Trans peuvent parler au nom des Trans...

Moi je suis Trans...Pas TransexuelLE...contre la psychiatrisation de nos identités...contre leur médicalisation...pour une société non binaire ( car cela n’empêcherai en aucun cas aux personnes qui se sentent bien dans un genre masculin ou féminin de vivre aussi bien que maintenant mais cela donnerait aux autres la possibilité de vivre dans d'autre genres que ceux ci, et donnerai plus de libertés à tout le monde)...Pour le libre choix et l'autodétermination de nos identités ...pour une pluralité des sexes ( ce qui est le cas scientifiquement!) des genres...Pour une société où plus personne  ne serait abordéE par son sexe , son genre, la couleur de sa peau, sa classe sociale, son poids....Je suis unE idealiste et je tends vers cet Idéal même si ce n'est que tendre vers...C'est déjà beaucoup...Et je n'accorde à personne le droit de dire tu peux être trans parce que maintenant tu as eu une opération...même sans opération j'étais trans...

Plus de droits pour ToutEs, plus de liberté pour toutEs est à notre portée si nous réussissons à nous unir, à nous associer à d'autres mouvements de luttes, car toutes les oppressions se croisent au carrefour de la Norme hétéropatriarcale...