Mot-clé - feminisme

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi, novembre 1 2014

Exposition " Destroy genders or Fucking genders : Pour une société non binaire" + présentation du livre à Forcalquier

Dans le cadre du festival " Rose ou bleu, je ne choisis pas! Le genre comme mode de domination" du 18 au 29 novembre 2014, à Forcalquier et aux alentours:

  • Une soirée de présentation / projections/ débats autour du livre " La Cissexualité, ce douloureux problème: quand les minorités viennent nommer et questionner la norme" sera organisée le vendredi 21/11/2014, à partir de 18H30, caves à Lulu, Forcalquier

La rencontre sera suivie d'un repas/ apéro à prix libre

Informations sur le livre:

http://naiel7.wix.com/naiel#!le-livre-la-cissexualit-ce-douloureux/c1uij

https://www.facebook.com/cisgenre

  • L’exposition " " Destroy genders or Fucking genders : Pour une société non binaire" sera exposée dans le cadre d'une exposition collective, du 22/11/2014 au 29/11/2014.Vernissage de l'expo collective le 22/11/2014 à 18H , espace Boris Bojnev et caves à Lulu, Forcalquier

2014_expoCOLLECTIVE_FORCALQUIER_FG-aplatie6WEB.jpg

Infos sur l'exposition ( en français):

http://www.naiel.net/Fucking_cadre.htm

Exposition en espagnol, allemand et anglais ici:

http://blog.naiel.net/index.php?post/2009/10/15/videos-de-Na%C3%AFel

Informations sur le festival :

http://laboitearessort.com/Home_Page.html

Programme du festival:

https://www.facebook.com/media/set/?set=a.10205392997694572.1073741849.1538242185&type=1&l=7b8687440f

Un entretien avec Aurélie de l’association, la boite à ressort, et Flo du collectif Agate Armoise et Salamandre qui nous présente l’esprit du festival « Rose ou bleu je ne choisi pas ! Le genre comme mode de domination » qui se tiendra du 18 au 29 novembre dans le pays de Forcalquier.

http://www.esgourdes.net/2014/11/04/presentation-du-festival-rose-ou-bleu-je-ne-choisi-pas/1151


vendredi, septembre 7 2012

interview pour L'observatoire des transidentités aout 2012 / parution septembre 2012

ossier queer arts : observatoire des transidentités aout/sept 2012

Lire la suite...

mardi, octobre 31 2006

ça y est cinéffable c'est fini...à l'année prochaine

ça y est Cinéffable est terminé, c'était bien quelques supers films "GYPO", "unvolved" que je n'ai pas pu voir, des docs: "enraged by a picture", des sourires "talking with tongs"....et j'en passe....

côté expo : pas mal de diversité que je vous invite à découvrir sur mon autre blog http://lemoinenatacha.blogg.org/  avec cette année deux expos l'expo sur la mezzanine et dans le jardin d'hiver et l'expo F-SPACE dans les toilettes, cafet.....

ici je présente mon expo "NI ROSE NI BLEU"

et merci à CINEFFABLE et à toutes ses bénévoles d'exister!

cineffable_2006_050.jpg

cineffable_2006_001.jpg

cineffable_2006_002.jpg

cineffable_2006_004.jpg

cineffable_2006_005.jpg

cineffable_2006_051.jpg

expos_cineffable_2006_008.jpg

Et aussi la lecture de poème"NI ROSE NI BLEU" suivi de l'expo "QUELQUES PHOTOS QUELQUES POÈMES SUR LES RENCONTRES" le samedi à 12H00

expos_cineffable_2006_010.jpg


poème de l'expo:

                                         Ni Rose Ni bleu...


Pages cornées d'un catalogue de jouets
Corne Rose
Corne Bleue
Ordre naturel des choses
Petits garçons aux jouets Rose...


Petite fille / aux yeux trop bleus
Devenue grande dame/ aux paupières fardées
Est-ce (encore) toi qui t'inventais des jeux
Est-ce toi qui revenais écorchée/ de t'être trop souvent bagarrée
Grande Dame brune/ aux paupières closes
De Rose
on t'a/ mutilée...


Petit garçon qui pleurait en cachette/
Devenu vieux monsieur/ au regard absent/
Camions/et soldats
à chaque fête/
De Bleu
/ on a contaminé ton sang...
                               
Petites boules de vie
/
Aux éclats multicolores
Éduquées
à la couleur unique/
Au regard unicolore/unigenre/uniforme/


Marchant au pas
Dans les couloirs de l'indifférence
Apprenant par chœur
Apprenant en chœur
A mépriser toutes les différences


Petites vies multicolores
D'une couleur on a /
Tracé votre destinée
Vieilles personnes unicolores/
Presque/incolores


Délavées d'avoir été/
Trop sages/ trop propres
...


Incolores/ informes / uniformes /
MAIS
Conformes
/
Marchant d'un pas Bleu
/
Marchant d'un pas Rose
/
Sur les chemins des souvenirs
Retrouver les couleurs d'antan
Quand le ciel était d'un violet éclatant...

Natacha Lemoine, le 13 / 10 /2006

http://www.naiel.net/rosebleu_cadre.htm

cineffable_2006_009.jpg

cineffable_2006_011.jpg

texte accompagnant l'expo:

  Ni Rose, Ni Bleu...
Les portraits présentés dans cette exposition font référence au Rose « normé » des jouets de fille et au Bleu « normé » des jouets de garçon, encore très présents dans les catalogues de jouets 2006, malgré la soi-disante évolution du « non sexisme »...
Par le jeu des couleurs, en utilisant principalement le Magenta, le Cyan et des niveaux de gris, cette exposition vise de manière esthétique à remettre en question les deux genres « normés » existant : le MASCULIN et le FÉMININ ; et à montrer une multitude de genres possibles et infinis... (Le Genre étant défini comme une construction sociale dans une société donnée).

Prendre conscience que le Masculin et le Féminin ne sont pas des données d'ordre naturel mais des constructions sociales dans une société hétérocentrée occidentale nous questionne avec force sur notre propre identité intime. Celle-ci dans ce contexte ne serait que le produit d'une éducation (ordre du culturel et du politique) et nous serions en fait « conditionnés » à être ce que nous sommes...
Notre identité intime et les diverses représentations sociales que nous pouvons montrer seraient le résultat des Normes que nous avons intériorisées et considérées par là même comme naturelles alors qu'elles sont culturelles et politiques...

Quand on a pris conscience que notre identité n'a pas été construite de manière libre, nous nous trouvons devant des interrogations et des choix :
o    
Est-on, en pleine conscience de cette non liberté, obligé de se soumettre aux normes de cette société ? Si non, quelles en sont les conséquences sur le plan de la déconstruction/reconstruction d'une identité intime , quels repères personnels inventer, comment les vivre dans cette société, quelles conséquences psychologiques sur ce choix de la liberté mais aussi de la perte de repères ..., quelles conséquences sur le plan social..... ?
o    
Que serions-nous devenus/ que se passerait-il si on éduquait de la même façon les filles et les garçons... ?
On peut redevenir libre de se reconstruire et d'inventer son propre genre à chaque moment de sa vie, il y a beaucoup à perdre et des fois on se perd...surtout dans un monde où foisonnent les différentes représentations de l'identité mais où il est très difficile de définir son identité intime...mais notre liberté d'être humain a-t-elle un prix ?


Natacha Lemoine
,22/10/06