Mot-clé - fucking body

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi, août 31 2009

short presentation for the video version Destroying Genders or Fucking Genders : for A NO BINARY Society VERSION 2

ENGLISH : short presentation for the video version Destroying Genders or Fucking Genders : for A NO BINARY Society VERSION 2

WEBphotos_Morgane_DVD_ENGLISHnb.jpg
: Male, Female ? Masculine, Feminine ?
Does this pseudo « natural order of things » mean anything anymore ?
Isn't there something beyond gender, something which is still unthinkable because it is wordless ?
To what extent is the sex/gender binary a political system constructed to control individuals, without any « natural » basis ?
Why do some « identities » have to confront the binary norms in which they can't live fully ?
Why this violence ?
Is the Natural order of Things the last taboo, without which society would be at risk of collapsing ?
How are some transgender and intersexed movements what could allow to question the old masculine/feminine foundations of our society ?
This project, through the portraits and self-descriptions of 17 persons, tries to speak the « unspeakable » :
.-
How to live in less narrow, more fluid « identities »... ? -by denouncing forced assignment to sex and gender.
-By denouncing forced injonction to sex and gender.
-by fighting for the right to self-identification without marginalization, psychiatrization, pathologization, oppression...
-by questioning the Natural Order of gender and sex.
Naïel, March 31st 2008

you can read it completely here

soon in english here for the pictures exhibition: http://naiel.net/
elle est destinée à faire circuler cette exposition dans les festivals de films decales
expo ici: http://naiel.net/
Le projet y est en entier
http://www.myspace.com/fuckinggenders
le projet V2 y est en entier en anglais...
Si vous souhaitez diffuser ce film ou faire circuler l'expo photos, vous pouvez me contacter.
Merci et bon visionnnage
Naïel
http://www.txy.fr/videos/naiel/DG-FG-EN.wmv

Destroy Gendes or Fucking Genders: for a no binary society english V2 from Naiel on Vimeo.

Destroy Gendes or Fucking Genders: for a no binary society english V2


Destroying Genders or Fucking Genders : for a no binary society.

Video of the exhibition. DVD. PAL 48mn

Male, Female ? Masculine, Feminine ?
Does this pseudo « natural order of things » mean anything anymore ? Isn't there something beyond gender, something which is still unthinkable because it is wordless ?
To what extent is the sex/gender binary a political system constructed to control individuals, without any « natural » basis ?
Why do some « identities » have to confront the binary norms in which they can't live fully ? Why this violence ? Is the Natural order of Things the last taboo, without which society would be at risk of collapsing ? How are some transgender and intersexed movements what could allow to question the old masculine/feminine foundations of our society ?
This project, through the portraits and self-descriptions of 17 persons, tries to speak the « unspeakable » :
How to live in less narrow, more fluid « identities »... ?
by denouncing forced assignment to sex and gender.
By denouncing forced injunction to sex and gender.
by fighting for the right to self-identification without marginalization, psychiatrization, pathologization, oppression...
by questioning the Natural Order of gender and sex.

Naïel, June 2009

This video is under creative commons license, if you want to circulate the exhibition photos or video in the best quality you can contact me here: naiel [at] naiel.net
It is intended to disseminate the exposure in film festivals offset, DIY or not but give rise to commercial use.
The entire project exposure photographs, texts and drawings of people here:
naiel.net/

draft version 2 is an integer in French and English here:
myspace.com/fuckinggenders/

Videos in English, French, German and Spanish are here:

dailymotion.com/MyOwnPrivateGender/

or here soon

vimeo.com/user14724364

All my new work here as well as essential information on exhibitions:

blog.naiel.net/

thank you and good viewing

samedi, avril 4 2009

Fuck them all!!!

Raz le bol!

Marre des toubibs qui vous disent qu'ils vont étudier votre dossier et qui 2 mois après n'ont toujours "pas pu" comme ils disent. Je ne leur demande pas la lune, je ne leur demande pas de me guérir ( ça fait un bail que j'ai pris en compte la condamnation à perpetuité), je leur demande juste de tenir leurs engagements....Je suis , la dernière fois arrivée avec un tract de revendications , la prochaine fois ce sera un lance grenade!Si ces pseudos savants savaient ce qu'il m'en coute de juste téléphoner pour prendre un RV, pour franchir leur cabinet....pseudos experts que j'informe........

Marre des militantEs, des réus où ce qui est acté n'est pas pris en compte ou rediscuté sur des listes improbables où les gentEs écrivent quand elles ont le temps....

Marre des pseudo relations, des endroits où on doit litteralement se fragmenter pour supporter....

Marre des manifs qui ne servent à rien de cette (f)rance que j'exècre, marre d'avoir un sens de l'éthique trop prononcé qui m'empêche pour l'instant de passer à la lutte armée...

To be continued....

vendredi, novembre 7 2008

à la recherche de mon identité 2003

À la recherche de mon identité Porter un regard sur un corps qui dysfonctionne, sur un corps qui s'écarte de la norme médicale Porter un regard mais aussi montrer l'inmontrable, exprimer l'indicible pour pouvoir enfin penser l'impensable renvoyé par la norme sociale et continuer à exister, à ÊTRE au-delà des normes. Questionner l'identité, les genres et la répression sociale qui peut s'exercer sur toute personne s'écartant volontairement des constructions sociales préétablies et normatives (par exemple la notion de féminin et de masculin). Diversité des genres. Dépasser une vision stéréotypée et binaire de la construction identitaire de chacun(e). Reconnaître et respecter l'identité de chacun(e). Dépasser le clivage masculin/féminin et introduire toute une déclinaison de genres toujours en perpétuel mouvement afin que chacun(e) puisse se poser la question : qui suis-je ?.

Auteur : avatarMyOwnPrivateGender
Tags : genre identités queer transgenre queerart gender genderqueer
Envoyé : 07 novembre 2008
Note :4.0
Votes :1


a la recherche de mon identité 2002/2004 from Naiel on Vimeo.

En allant vers …moi… /à l’envers… des normes
exposition « A la recherche de mon identité »

En allant vers …moi…/ à l’envers…des normes, des limites acceptées par la société.
L’envers d’une société où le corps en bonne santé et mince est posé comme un « diktat », où la science fait reculer la mort, où le corps humain pourrait se réparer à volonté presque immortel…
Cet envers je l’ai reçu en pleine figure en 2001 et je vis tous les jours avec cet envers de l’apparence : ce corps en souffrance non autorisée car non répertoriée, incurable, border-line.
Ce corps qui défie les apparences et la médecine toute puissante si impuissante et méprisante…
Ce corps enfin, qui recrée des limites à la vie à la mort, ces limites taboues dans la société occidentale où ce qu’on ne peut classer, chosifier…est tabou, indicible…

Et en allant vers ce nouveau moi, dans cette souffrance invisible, indicible et humiliée…j’ai découvert autre chose…
Sous l’envers des normes culturelles du genre, une révolte, assourdie par le temps et les habitudes, grondait…
Ce corps hors normes m’avait aussi emmenée vers mon identité profonde…vers ce que j’avais toujours été…
Long voyage de déconstruction des mes repères que je croyais naturels mais qui s’avéraient être culturels, j’ai erré entre le genre Féminin et le genre Masculin, cherchant ici et là, des repères qui me semblaient miens…
Puis ce voyage m’a poussée loin du Masculin et du Féminin. Il m’a emmenée vers mon propre genre, étrange alchimie d’êtres, de choix et de non-choix, au-delà de tous les genres, juste… appartenant au genre humain…

Naïel/ Lemoine, le 26 11 2005

jeudi, août 30 2007

30/08/2007

30/08/2007 à 08:10


le_pouy_31_juillet_008.jpg

hier soir j'étais venue me défouler un peu sur ce blog mais internet et ses bugs ont eu raison de ce post...so maybe it could be like that:

Froid...Silence...retour...

Rêves d'ados ...vivre en communauté...refuser la solitude subie...croire...illusion/possible?..un mois et demi...rires...légèreté sans superficiel...partage...complicités des sourires dans la nuit avancée...s'oublier un peu...pour s'ouvrir...à l'autre...aux autres...

internet...ordi...blog...bouchons...Back to Home...what kind of home...les pieds au sec...les yeux mouillés...Factures...Hôpital...Cned...pas de convocation...oublier...renoncer/refuser...

Étrange Apparition ...Fin de séjour...Flasback 6ans avant...Cœur qui ne s'est jamais relevé...pas de mots...sourires de complicité...Amitié depuis...le cœur ne veut/sait plus aimer...Douceur...tendresse de caresses non esquissées...des mots plus jamais prononcés...légèreté et douceur inchangées de ton regard...Tes absences identiques...sexe en pointillés...désir en absence...

Liens ...jamais prononcés...juste des posts abandonnés sur une table à l'aube...éphémères/durables...autour d'un feu...oubli de soi...présent aux autres...aux rires..à la musique...je me suis reconnue quelques temps...Espoir/illusion?

Projet en errance...délaissé pour...vivre...en gestation...manque de cohérence...ne répondant plus à mon éthique...renonceR/abandonner/recréer...

Invitation...no limit...le corps et la tête ont droit à leurs vacances aussi...les No limit de chacune si différents...Parler...Besoin...Montrer la différence...Militer pour...un autre Monde...moins communautaire...moins violent...moins binaire...

esquisses de désir ...vécus dans l'urgence...de vivre...désirs écorchés en manque d'objet...le corps malade s'absente un instant...et se jette dans le vide...Tristesse de nos manques respectifs de désir...et la morsure d'autres désirs à approcher...qu'on ne peut aborder...Noyés dans L'armagnac ...

Nuits/jours qui s'enchainent...pas de début...pas de fin...nos envies de vivre ne connaissent pas de cadre...s'étirent jusqu'au petit matin...se prolongent en textos ou en silences aujourd'hui...

alors cet été j'ai vécu...beaucoup vécu...embarquée vers le plus proche de moi...bercée par la douceur...la chaleur ...la force de nos rires...délires dont l'écho résonne encore ici...en moi...était ce la vraie vie/ma vie? je pense oui...juste être présent aux autres ...à un moment...pas plus ...pas moins...sans projection...juste être ...recevoir...donner...et repartir...

restent ces photos et ces sons qui tournent en boucle...


jeudi, août 23 2007

23/08/2007

23/08/07

webblog_23_0807e_pouy_5_017.jpg


Je ne sais pas si le péché de chair existe...?

En tout cas personnellement, je l'ai remis à sa place dans les normes et les tabous de notre superbe société occidentale.

Désirer un autre corps relève-t-il de la vanité?

Avoir envie de prendre des vacances de l'hôpital, de la maladie, de s'absenter de ces corps malades que nous possédons est il si terrible...

La société bien pensante nous fait croire qu'être malade est un état qui condamne et qui implique un malheur, une asexualité, une impasse à tout désir, à toute tendresse.

Avoir un corps malade est une pseudo identité qui nous tombe dessus, qui nous met dans une norme, comme toujours, or nous ne nous résumons pas à cela ...d'autres identités existent en nous et j'aime à croire que certains jours certaines nuits, quelques effusions de tendresse, d'amour, de sexe ,d'alcool...mettent cette identité au placard comme une vieille chose qu'on a trop souvent portée, qu'on jette pour une nuit, pour pouvoir vivre tout simplement...

kissZ

And take care

Fucking norms forever

Naïel

samedi, février 11 2006

FIBROMYALGIE EN GUERIR: Mythe ou réalité?4

26/02/06:

WAITING FOR...

jeudi, février 9 2006

FIBROMYALGIE EN GUERIR: Mythe ou réalité?3

26/01/06...9H30

L'entretien et l'examination par le professeur B. sont passées; ambiance chaleureuse et sereine, difficile de tenir un entretien 1H30 en anglais entrecoupé de quelques mots de français et d'anglais!!!

Pas facile non plus de trouver un café ouvert pour se réchauffer dans cette petite ville du canton de Zug; avecma mère nous poussons plusieurs portes avant de pénétrer dans un petit chalet où les gens prennent leur petit déjeuner...rien à voir avec un bistrot français!!tout est propre , calme...trop propre , trop calme comme aseptisé...il manque un peu de vie dans ce chalet, d'échanges de comptoir ...et pour cause il n'y a pas de comptoir!!

Je compte les heures qui restent avant mon opération et cela me semble trop long, je voudrais être opérée là, tout de suite...Je suis encore dans l'ombre, encore un peu dans l'avant et le pendant...et j'ai hâte de passer dans l'après...

Pas d'angoisse , pas de peur, juste l'envie que tout aille plus vite...juste aussi mes pensées qui vont vers toi...vers tes bras que je voudrais retrouver déjà...Tu es là virtuellement dans mon coeur , dans mon corps avec moi , dans un petit bourg de Suisse, ...et c'est bon de sentir ta présence au fond de moi

Maman ,toi aussi tu es là, toi qui a proposé de m'accompagner dans cette équipée de l'espoir, équipée avec ses galères, ses incertitudes; toi qui m'aime autant que tu le peux et qui me soutient dans ces moments importants de ma vie...sans toi , je ne sais pas si j'aurais eu la force de faire ce voyage...tu es là et c'est super, je crois que tu angoisses plus que moi...mais ta présence me soutient, me porte vers la lumière de cet après....

Vivement 13H00, qu'on me fasse basculer dans cet après ...les derniers moments semblent toujours  plus longs ...During four years, i've tryed to catch the light everywhere, at every moment...now i keep on and also i run to the Light...

Natacha Lemoine 09/02/06

mercredi, février 8 2006

FIBROMYALGIE en guérir : Mythe ou réalité? 2

26/01/06: premier matin à Baar(près de Zurich)...je me prépare tot pour aller rencontrer le professeur B. qui doit m'opérér cet après-midi...

toute l'angoisse d'avant le voyage est partie...dès que j'ai mis le pied dans le train pour la Suisse, elle s'est envolée...laissant juste une certitude sans peurs : je vais me faire opérér enfin...ni les gens qui ont essayé de m'en dissuader peu de temps avant...ni l'angoisse de tous ceux qui me soutiennent ne viennent ternir ce gigantesque pas que je fais vers moi...je suis sereine...juste impatiente de passer enfin sur la table...de passer de l'autre côté...du côté de l'espoir...de tout cet espoir qu'on a piétiné, humilié, nié pendant 4 années plus longues que le reste de ma vie...

De tout cet espoir que je porte en moi malgré mes errances, mes défaillances, mes colères, ma rebellion contre ce corps , contre mon corps qui m'a semblé si étranger pendant tout ce temps...

une grande balafre sur le bras, une balafre pour guérir contre toutes les balafres du desespoir, de la destruction vaine de ce corps, contre la haine que je porte à ce corps anarchique et tout-puissant dans son désordre...

Une balafre pour la vie...Pour Ma vie...enfin

lundi, février 6 2006

FIBROMYALGIE en guérir:Mythe ou Réalité?1 jour de départ pour Zurich



25 janvier 2006:jour de départ pour Zurich

avec ma mère, réveillées bien avant la sonnerie du réveil, nos têtes sont déjà là-bas vers l'espoir...à Zurich...

RER,métro,  attente dans le froid glacial de la gare de l'est...pas un seul bistrot ouvert pour se réchauffer autour d'un café...qu'importe le moral est là et le froid ne glace que la surface de nos corps...l'intérieur est brûlant de tout l'espoir qu'on peut porter quand il ne semble plus y avoir d'espoir.......

notre superbe corail pour Bâle partira avec 20mn de retard, la sncf ayant oublié d'accrocher la locomotive...les locomotives françaises nous poseront quelques soucis pendant cette équipée vers un nouveau moi...quoi qu'il se passe, après Zurich , rien ne sera comme avant, ce "avant" de la maladie qui est un "pendant", cette maladie aura un "après" envers et contre toutes les certitudes médicales indiscutables de notre medecine allopathique toute-puissante si impuissante et qui méprise , humilie et piétine toutes les maladies, syndrômes qui leur échappent........

MAIS...Ma volonté de ne pas renoncer leur échappe aussi....n'appartient qu'à moi...et jamaisje ne renoncerai à me battre pour cet après ...que je suis partie chercher quelque part pas loin de Zurich...

                                                                                         Natacha Lemoine 6/02/06



mercredi, novembre 16 2005

les mois de juin sont morts...sur le fil du funambule i'm...

les mois de juin sont morts...sur le fil du funambule i'm...16 11 05



dimanche, octobre 16 2005

Bloody Nat's

Bloody Nat's 





L'amitié est-elle soluble dans le temps...?

Le seul sentiment inaltérable qui ne demande pas de choix,qui ne connaît pas le cri des corps, le cri du désir...juste l'Amour pur, gratuit...juste parce qu'on aime...et que l'autre est en nous, dans l'absence aussi bien que dans la présence...

Un fil qui relie les solitudes entre elles...fil de nylon ou fil de funambule...?

Quand la réciprocité s'estompe , puis disparaît quasiment...est-ce la fin...doit-on subir cette fin...ou s'accrocher...mais à quoi...escaladeur sans prises, aux mains et coeurs nus...comment as tu pu croire à cette amitié avec tant de certitude?

Toi enfant d'une génération qui a perdu ses illusions avant d'avoir su pleurer...crier...aimer


dimanche, octobre 9 2005

... 09/10/2005

... 09/10/2005 à 06:11




Leading blank by the hand...

Leading blank by the hand...09 10 05 à 12:59




vendredi, septembre 30 2005

No words....

no words....30 09 05



No words...just pictures...

just a moment...in one place...a day...


mardi, septembre 27 2005

waiting for legal drugs...

 27/09/2005 à 13:36 Waiting for legal drugs...


Waiting for legal drugs...as a Junkie who needs a fix...

The shop is open, always open...Drugs to survive...they 're building a Wall between my mind and my body...

à travers ces barreaux ...i try...to catch the light...

Saisir la lumière...à tous moments...partout où j'erre...quelque soit la douleur...le désespoir....catch every part of light... se laisser envahir par la chaleur, la douceur pour

VIVRE...not only to survive.